Version finale de l'EIES du Projet Construction des Ecoles PRISE Phase II dans la Province du Kwango




RÉSUMÉ NON TECHNIQUE



Le Gouvernement de la République Démocratique du Congo a négocié un financement du Groupe de la Banque Africaine de Développement (BAD) pour la mise en oeuvre de la deuxième phase du projet de renforcement des infrastructures socio-économiques dans la région du centre de la République (PRISE).


A ce jour, le projet PRISE qui a atteint 70% des objectifs lui assignés avec les impacts des réalisations palpables, continue à enregistrer des demandes supplémentaires tant dans sa zone d’action actuelle que dans les provinces limitrophes de l’espace du Grand Kasaï présentant également des taux d’accès aux services de base très faible. Ces populations auteurs de ces demandes pressantes et voire urgentes en termes d’infrastructures scolaires, sanitaires et d’eau potable espèrent trouver une réponse satisfaisante à leur demande, Et la RDC et son partenaire la BAD à travers l’unité d’exécution du projet PRISE ont accepté un programme complémentaire devant couvrir non seulement l’espace Grand Kasaï mais aussi les provinces voisines.


L’implémentation de programme de Renforcement des Infrastructures Socio-Economiques dans les Provinces du Kwilu, Kwango et Mai-Ndombe vont générer divers impacts sur l’environnement et qu’au regard des textes légaux et réglementaires en vigueur en RDC en matière de la protection de l’environnement, une Etude Environnemental et Social est requis.


L’Unité de Coordination du PRISE se veut être conforme aux dispositions de l’article 21 de la loi n°11/009 du 09 juillet 2011 portant principes fondamentaux relatifs à la protection de l’environnement, qui assujettit tout projet de développement, d’infrastructures ou d’exploitation de toute activité industrielle, commerciale, agricole, forestière, minière, de télécommunication ou autre susceptible d’avoir un impact sur l’environnement à une étude d’impact environnemental et social préalable, assortie de son plan de gestion, dûment approuvés.


De même, le décret n°14/019 du 02 août 2014 fixant les règles de fonctionnement des mécanismes procéduraux de la protection de l’environnement, en son article 18, l’Unité de Coordination du PRISE se propose de réaliser une étude d’impact environnemental et social du projet devant permettre d’évaluer les répercussions environnementales et sociales dudit projet et, ainsi d’identifier les impacts aussi bien positifs que négatifs, directs et indirects, de ce dernier sur l’environnement naturel et humain de la zone concernée, d’identifier les mesures préventives et de compensation afin d’assurer la réussite du projet, ainsi qu’une meilleure intégration dans son environnement récepteur.


Ainsi, à la demande de l’Unité de Coordination du PRISE, l’ACE a élaboré les termes de référence (TdR) pour l’élaboration de l’Etude d’Impact Environnemental et Social du projet mieux identifié en marge.


0 vue0 commentaire
Archives
ADHERER CODIDEV.jpg
logo lesondage.png