RDC - VOLCAN : CRISE HUMANITAIRE A GOMA , FELIX-ANTOINE TSHISEKEDI S'EXPRIME



Dimanche , le 30 mai 2021


S’exprimant devant la presse, ce samedi 29 mai 2021, au Palais de la nation après une audience accordée aux membres de la mission gouvernementale dépêchée à Goma venue lui faire rapport, le Chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo s‘est voulu rassurant dans ses propos en rapport avec la gestion du sinistre occasionné par l’éruption volcanique de Nyirangongo. « La situation est sous contrôle », s’est-il permis de déclarer tout en reconnaissant l’ampleur du drame humanitaire qui sévit actuellement à Goma et les environs, lequel requiert une prise en charge adéquate.


Je serai à Goma dès que leS aéroports seront rouverts


Très préoccupé par les dégâts causés par cette catastrophe humanitaire, le Président de la République a exprimé son souhait de se rendre illico presto, en compagnie de la Première Dame, dans la province du Nord-Kivu afin de se forger une réelle conviction par rapport à la situation sur terrain. Cela sera effectif dès que les aéroports actuellement fermés, seront rouverts au trafic aérien, a-t-il ajouté, attendant impatiemment le go de l’Autorité de régulation de l’aviation civile.

Rester vigilant et écouter les scientifiques


« Je tiens à aller me rendre compte de visu de l’organisation de cette prise en charge de nos compatriotes mais également leur apporter réconfort et soutien », a-t-il indiqué, non sans inviter ses compatriotes de l’Est à la vigilance vu que le spectre du danger ne s’est pas encore totalement éloigné de Goma et ses environs. « Ce qui est sûr c’est qu’aujourd’hui, la lave n’est plus sur le cratère, mais le volcan reste actif. Il faut rester méfiant. Nous suivons les scientifiques et nous ne voulons pas précipiter les choses », a précisé le Chef de l‘Etat tout en émettant quelques réserves quant au retour imminent des déplacés ayant gagné les territoires environnants ou le Rwanda voisin.

« Je déconseille vivement. Nous à ce stade, nous n’avons pas encore des informations nous permettant d’autoriser le retour. Nous ne sommes pas encore certains. Les scientifiques doivent nous rassurer à 100%. Même s’il reste 1% d’incertitude, je ne souhaiterai pas que la population revienne », a déclaré le Président Félix Tshisekedi faisant clairement allusion à la coulée souterraine de lave pouvant jaillir à tout moment et n’importe où dans la ville, en plus du risque de déflagration que pourront causer les masses de gaz contenues dans le lac Kivu.


Appel à la mobilisation nationale


Par ailleurs, le Chef de l’Etat a lancé un vibrant appel à l’aide et à la solidarité aux compatriotes de tous les coins et recoins du pays pour venir en aide à la population sinistrée de Goma via des gestes de générosité pouvant soulager tant soi peu les cœurs meurtris en ces temps difficiles. Il a du même coup dénoncé une certaine campagne d'intoxication tendant à faire croire à l'opinion que les événements échappent aux contrôle des autorités. L'aide humanitaire parvient déjà aux sinistrés, notamment à Sake où il y a eu distribution des vivres aux nécessiteux, a affirmé le Chef de l'État.


48 vues1 commentaire
Archives
lesondage.jpg
logo lesondage.png