CENI : QUE RETENIR DU RAPPORT FINAL DES CONFESSIONS RELIGIEUSES !



Le 01.08.202


Au-delà de toutes les critiques que l’on puisse faire, le rapport établi par les confessions religieuses consacre clairement le désaccord entre six confessions contre deux. Pour les deux confessions à savoir catholiques et protestants, il fallait écarter Denis Kadima et Cyrille Ebotoko pour les suspicions de manque d'indépendance qui pèsent sur eux et continuer la désignation avec les autres, un avis qui n'a pas été partagé par les six autres confessions (kimbanguistes, église de réveil, Armée du Salut , Orthodoxe etc...).


Mais au-delà de cette divergence, ce rapport donne aussi un autre enseignement de taille, c’est-à-dire parmi les candidatures ou dossiers déposés auprès des confessions religieuses, seulement quatre ont été jugés meilleurs, il s'agit de Roger Bimuala; Denis Kadima ; Cyrille Ebotoko et Kawata.


Ce sont ces quatre qui ont passé l'oral devant les confessions. Parmi ces quatre, seuls deux candidats ont été jugés à l'unanimité de toutes les confessions religieuses comme étant les plus meilleurs en matière électorale en République démocratique du Congo parmi les candidatures réceptionnées.


De ce point de vue, à l'exception de toutes les personnes qui n'avaient pas déposées une candidature , on peut retenir que les gens qui avaient déposé leur candidature et qui ne sont pas retenus parmi ces quatre ne peuvent plus de permettre de parler élections en RD-CONGO ; à moins d’en parfaire l’expertise.


Les confessions religieuses viennent de démontrer d'une manière unanime et dans toute objectivité qui sont réellement les experts électoraux dans notre pays parmi les candidatures réceptionnées.


Ce rapport vient mettre fin aux spéculations distillées dans l'opinion par quelques imposteurs qui confondent chaque fois leurs hallucinations avec des vérités établies.


Ce rapport doit permettre à certains de se remettre en question et de comprendre les faiblesses qu'ils dégagent aux yeux de l'opinion. Dans la vie, il faut parfois éviter de bomber la torse alors qu’on a pas d’épaules pour un domaine technique donné.


On ne s'improvise pas un expert électoral, on le devient par une expertise scientifique avérée. Le débat est aujourd'hui clos par ce rapport des confessions religieuses qui nous parle de quatre meilleurs. Les fanatiques doivent digérer les mensonges avalés pendant plusieurs semaines, plusieurs mois et plusieurs années, c'est ça le problème de la vérité, elle est têtue et rattrape toujours !


Le problème est aujourd'hui n'est pas l'élimination de tel ou tel , mais le pourquoi de l'élimination de telle ou telle candidature toujours au premier tour, tu n'arrives jamais à être en finale pour passer l'oral, on doit se taire définitivement et penser à autre chose avec ce verdict qui était prévisible...


On peut bien critiquer les confessions religieuses pour autre, mais elles nous permettent aujourd'hui d'avoir une idée sur la compétence des uns et des autres en matière électorale, on ne va plus tromper les congolais avec les bruits dans les réseaux sociaux par les incompétents, les gens qui avaient déposé leur candidature et qui n'ont pas été retenus sur cette liste de quatre doivent définitivement se taire quand on parle élection, ils désormais chercher autres choses à faire....


Bravo aux confessions religieuses pour ce classement qui vient mettre fin aux spéculations et manipulations ! À ce coup, les membres du G13 étaient perspicaces pour voir ces incompétences chez certains candidats éliminés en préliminaire aujourd’hui.


Aucun autre scénario miracle ne viendra de l'assemblée nationale, aucune candidature ne peut être repêchée, tout se jouera entre quatre candidats classés meilleurs ( Kadima ; Bimwala; Ebotoko et Kawata), sinon entre les deux plus meilleures désignés qui sont Kadima et Ebotoko.., la vérité est là, elle blesse mais s'impose comme une évidence.... Aujourd’hui, on ne pourra plus diaboliser les innocents !


Pour terminer, il n’y a pas de comparaison à faire entre le cas Dénis KADIMA et Ronsard MALONDA. Pour MALONDA, il n’y a jamais eu un rapport signé ou un PV signé par les toutes les confessions religieuses.


Tous les éléments relevés par le duo CENCO-ECC n’étaient que subjectifs, selon les renseignements, selon les informations…! Et ne peuvent être pris en compte pour disqualifier un candidat car ne sont pas probants ni prouvés.


D’ailleurs un député national qui as requis l’anonymat voit en Dénis KADIMA un candidat favori, sans aucune incompatibilité.


Allons dans l’hypothèse la plus improbable, même si aujourd’hui l’Assemblée Nationale demandait qu’on trouve deux autres candidats par consensus en dehors de Dénis KADIMA et Cyrile EBOTOKO, les confessions religieuses n’iront plus chercher les médiocres car elles ont en réserve deux autres candidats parmi les quatre qu’ils ont trouvés meilleurs à savoir Daniel KAWATA et Roger BIMWALA.


Leçon : « Dans la vie, quand on s’entête, on explose en plein vol ».

Malheureusement, c’est ce qui arrive à certains aujourd’hui.


On a repêché personne.


Dominick Xavio TSHIMANGA

163 vues0 commentaire
Archives
lesondage.jpg
logo lesondage.png