Révélation autour de l'interpellation du DG a.i de l’OGEFREM par le parquet (Avocat)



10.02.2022,



''Les agents du Parquet ont débarqué au siège de l'Office de gestion de fret multimodal (OGEFREM), muni d'un avis de recherche pour arrêter le Directeur général (DG) ad intérim Olivier Manzila en violation flagrante de toute la procédure judiciaire y afférente'', alerte, sur Top congo fm, Me Laurent Onyemba, son avocat. Qui explique qu''Olivier Manzila était dans son bureau. Les agents du Parquet de grande instance de Kinshasa/Gombe y ont fait irruption en détruisant la porte et les fenêtres. Ils lui ont demandé de partir avec eux. Le DG a décidé de collaborer, malgré sa situation de santé assez fragile mais alors qu'ils l'avaient déjà saisi, ils ont décidé de le relâcher quelques temps après, sur ordre de la hiérarchie semble-t-il". Plainte d'un agent de l'OGEFREM Cette interpellation fait suite à la plainte déposée par un agent de cette entreprise publique, qui, lésé par son licenciement, a décidé de saisir les instances judiciaires pour rentrer dans ses droits. Dans son intervention récemment sur TOP CONGO FM, il estimait être faussement accusé d'avoir refusé de s'exécuter pour une mutation, donnant notamment des raisons de santé. Mais de son côté, Me Laurent Onyemba révèle que "le sujet Mirindi a bénéficié d'une promotion, doublée d'une mutation pour Kindu (dans le Maniema). Ce monsieur n'a jamais fait le déplacement de Kindu, pourtant il a bénéficié des allocations de voyage de plus de 11 000 dollars, argent qu'il n'a jamais remboursé. Au-delà de toutes ces considérations, il continue de toucher l'argent en tant que sous directeur, le grade de promotion qu'il a reçu''. Et de relever : ''cet agent affirme qu'il a fait partir successivement plusieurs directeurs généraux de l'OGEFREM, en parlant notamment des directeurs Mendwa Kasongo, Kikwa et de patient Sayiba. Jusqu'aujourd'hui il ne travaille pas mais il continue d'influencer fondamentalement la vie de l'OGEFREM au détriment de milliers autres agents''. Pour lui, "un débat s'est révélé pour qu'on puisse le licencier. Et la décision de son licenciement n'est pas l'œuvre du Directeur général et même si cette décision était l'œuvre du directeur général, ça reste un litige de travail et aucune disposition pénale ou légale n'a été énervée''. Invitation du Parquet reçue Me Laurent Onyemba rappelle qu''Olivier Manzila a reçu l'invitation du Parquet et il a répondu par la plume de l'un de ses conseils pour justifier le fait qu'il était légèrement malade et il a sollicité de se présenter au parquet le 14 février 2022". Et de s'interroger : "sur base de quelle disposition on peut venir avec un avis de recherche pour une personne qui a une résidence connue, une adresse connue et qui occupe des responsabilités d'État à ce niveau?". C'est dans ce contexte qu'il révèle que "nous avons été informés qu'il y aurait des pressions de certains ministres sur le Parquet pour qu'on mette absolument la main sur lui''. Ce jeudi, plusieurs agents de l'OGEFREM se sont mobilisés devant le bureau de leur DG pour empêcher son interpellation.

156 vues0 commentaire
Archives
ADHERER CODIDEV.jpg
logo lesondage.png