Processus électoral : La CENCO tourne la page et indique qu' une étape est déjà franchie



_Kinshasa, vendredi 26 novembre ( tiré à la Cellcom présidentielle)_


Réunis en session extraordinaire à Kinshasa, les évêques catholiques membres du Comité permanent de la Conférence Épiscopale Nationale du Congo ( CENCO) ont rencontré , ce vendredi à la Cité de l'Union Africaine, le Président de la République Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo.


À l'issue de leur entretien d'une heure avec le Chef de l'Etat, les Évêques de la CENCO à travers leur président Mgr Marcel Utembi, ont dit avoir présenté au Chef de l'Etat les résultats de leurs réflexions.


Toutes leurs réflexion, analyses et recommandations sur la situation sécuritaire, sur le processus électoral et sur l'éducation chrétienne sont reprises dans un mémo dont la primeur est réservée au Chef de l'Etat.


Toutefois, Mgr Marcel Utembi a déclaré à la presse présidentielle qu'au sujet de la situation sécuritaire, les évêques de la CENCO proposent la

" requalification" de l'etat de siège.


En ce qui concerne l'éducation nationale, les évêques catholiques ont présenté au Chef de l'Etat une série des propositions pour éviter des situations de grève.


Quant au processus électoral en cours, le Président de la CENCO a indiqué qu'il y a une étape déjà franchie.

Il ya un temps pour tout, a-t-il dit, un temps pour se quereller et un temps pour aller de l'avant.

Le plus important est de marcher ensemble, a conclu le Président de la CENCO.


La délégation de la CENCO était constituée de 18 Évêques tous membres du comité permanent.


Le comité permanent comprend le Bureau de la CENCO, tous les Archevêques à la tête des 6 provinces ecclésiastiques du pays et du Cardinal Fridolin Ambongo, Archevêque métropolitain de Kinshasa.

221 vues0 commentaire
Archives
ADHERER CODIDEV.jpg
logo lesondage.png