(PNAT) DE FRANCE : Boketchu Wayambo condamné à 6 ans de prison ferme et 50.000€ d'amende à payer



Vendredi , le 21 Mai 2021


Le parquet national antiterroriste (PNAT) est, en France, le parquet exerçant le ministère public des affaires terroristes et des crimes internationaux et c’est cette institution qui a instruit en procédure d’urgence le dossier du terroriste urbain congolais dénommé Boketshu Wayambo.


En effet, le terroriste urbain dénommé Boketshu Wayambo, était arrêté en flagrance en marge du sommet de Paris du 17-18 mai 2021, en pleine activité criminelle sur l’avenue des Champs Elysee proche de l’hôtel Georges V en train de proféré publiquement des menaces de mort à un Chef de l’Etat étranger et de surcroît invité d’honneur de la République française il s’agit du Président de la République démocratique du Congo SEM Félix Antoine Tshisekedi, Président en exercice de l’Union Africaine.


Ce terroriste urbain d’origine congolaise a un casier judiciaire long comme un bras en France et y est même interdit d’entrée, de transit et de séjour.


C’est avec une bravoure inouïe que cet individu a dû marcher sur les lois de la République française et à quitter sa banlieue malfamée de la Belgique dans le quartier de Schaerbeek (Belgique) pour venir s’attaquer avec préméditation à un Chef d’Etat étranger et invité d’honneur de la Présidence de la République française SEM Félix Antoine Tshisekedi, Président en exercice de l’Union Africaine.


Ce terroriste urbain s’est présenté devant le tribunal comme étant un marginal sans emploi et vivant uniquement des services de l’assistance publique du Royaume de Belgique qui le loge gratuitement dans une Habitation à Loyers Modérés (HLM) du Royaume de Belgique qu’il ne paie pas régulièrement d’après l’enquête sociale qui a précédée son arrestation.


Il est retenu à la charge de ce terroriste urbain :


1. Les insultes publiques,


2. Les imputations dommageables,


3. La diffamation,


4. Les annulations des concerts des artistes congolais en Europe,


5. Les attaques intempestives et la perturbation des séjours de travail des Personnes Politiquement Exposées et plénipotentiaires de la République démocratique du Congo en séjour au sein des 27 États membres de l’Union Européenne !


Ce délinquant patenté vient d’être condamné à 6 ans de prison ferme et à 50.000€ d’amende assorti d’une nouvelle interdiction d’entrée, de transit et de séjour sur le territoire national de la République française.


La justice de la République française à retenue à la charge de ce terroriste urbain des incendies criminelles qui avaient terroriser le quartier de Bercy à proximité de la Gare de Lyon durant l’été 2019 lors des concerts de l’artiste musicien Fally Ipupa à Paris.


Il est également reproché à ce terroriste urbain d’alimenter d’une façon permanente et récurrente de la haine, de la division et une violence permanente inouïe sur les réseaux sociaux.


Les juges n’ont pas pu regarder l’entièreté de ses menaces de mort et surtout de ses activités terroristes et criminelles sur les réseaux sociaux notamment ses pages Facebook, YouTube etc.


Le Juge d’Application des Peines à ordonner la détention « Illico presto » de ce terroriste urbain à la prison de Fleury Merogis où il devrait purger sa peine de 5 années d’emprisonnement ferme


2 vues0 commentaire
Archives
lesondage.jpg
logo lesondage.png