MIAMI (FLORIDE), ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE : Intervention du Ministre Didier Mazenga Mukanzu au congrès




Nous vous mettons sous presse, l'Allocution de Mr le Ministre l'Intégration Régionale et Francophonie, Didier Mazenga Mukanzu, à l'occasion de la clôture des travaux du Congrès consacré au retour des Afro-Descendants et Peuples issus du Bassin du Kongo, tenus à Miami, du 14 au 16 octobre 2021.


Il est 09h40, heure des USA, mise en place terminée, le Ministre de l'Intégration Régionale et Francophonie, Me Didier Mazenga Mukanzu, Représentant de la RDC fait son entrée.

Applaudissements frénétiques sans réserve, comme dans un Temple d'accomplissement. En réalité, nous sommes dans le beau et magnifique cadre de EB HÔTELS, Marco Polo.

Annonce de l'ordre du jour par le Modérateur.


En prélude, prépondérance oblige, le Modérateur remet le micro à un Évangéliste Africain vivant aux USA pour consacrer ce moment attractif et historique entre les mains du Très Haut. Peu après, place accordée à un bref aperçu récapitulatif des travaux préparatoires, fait par le Modérateur. Bien après, le même Modérateur, après sa petite séance de brise-glace pour adoucir l'atmosphère de la salle, invita le *Porte-voix circonstanciel* du Gouvernement congolais, de surcroît, *Ministre de l'Intégration Régionale et Francophonie, Me Didier Mazenga Mukanzu, à occuper le lutrin en vue de livrer la teneur de son message, au nom du Chef de l'État Félix A.Tshisekedi*. C'est fait, il la livra avec conviction et maîtrise. Il traça ainsi un schéma intelligible par des phrases rassurantes et bien assaisonnées autour du retour de ces Africains enracinés en Amérique, pourtant Africains. L'assistance découvre un Africain vibrant aux dimensions des réponses qui vont au delà de leurs désidératas. Dans la salle hétéroclite : l'on y trouve *Ghanéens, Camerounais, C- Brazzavillois, Congolais (RDC), femmes et hommes*, tous découvrent un Répondant compatible. bref, une allocution qui vallait son pesant d'or.




Très touché du caractère réceptif et l'ambiance qui comblait la salle, Signe majeur de satisfaction, l'homme remercia, sans ambages et vivement *l'ensemble de Partenaires opérationnels et organisationnels de ce Congrès* qui vient (Congrès) de regrouper plusieurs Africains autour des échanges objectifs. Ces échanges étaient essentiellement axés sur le *retour des Afro-Descendants et Peuples issus du Bassin du Kongo*. Il salua en outre les organisateurs pour la qualité de l'accueil dont il a bénéficié, y compris les membres de sa Délégation.

Devant ce lutrin dressé à son honneur afin de livrer la position du Gouvernement congolais au regard de ce thème, Me Didier Mazenga Mukanzu a suscité l'amour envers l'Afrique qui demeure un Continent ou un patrimoine commun. Et d'ajouter que tous les membres de la diaspora africaine vivant aux USA seront les bienvenus lors de leur retour en Afrique, en général et particulièrement dans le bassin du Kongo qui occupe une place de choix au cœur de l'Afrique.



Il a rappelé à l'assistance que l'histoire qui nous amène à ces assises de MIAMI date du *15ème siècle, lorsque l'Afrique elle-même a été dépeuplée et déracinée de ses précieuses ressources jusqu'à porter préjudice aux vrais Descendants des peuples africains où ils se trouvent, aussi bien sur le Continent qu'au sein de la Diaspora .


Depuis cette épopée malheureuse et dramatique des déportations des millions des Africains vers différentes destinations inconnues, particulièrement *vers les Amériques et les Caraïbes, l'Afrique est restée comme une Mère endeuillée qui a perdu ses magnifiques et précieux enfants*.


Appel à la *prise de conscience*.


À l'en croire, la *Traite négrière atlantique a été influencée par la découverte du nouveau Monde et sa colonisation par les Grandes Puissances européennes, qui avaient accéléré de façon exceptionnelle, le processus de la Traite*.


C'est pourquoi, a-t-il martelé, cette histoire douloureuse est connue de tous les Africains et ils ne l'oublieront jamais. Mais, ce Congrès n'est pas une occasion propice de rappeler ce passé douloureux. L'objectif des travaux c'est de jeter les vrais jalons devant sous-tendre le développement de l'Afrique, avec les Africains et pour les Africains.

Toutefois, il a déclaré que les portes de sortie de nos ancêtres en Afrique, dénommées méchamment par les négriers *Portes de non retour*, telle que celle de *Nsia Fumu*, à Muanda en RDC, sont (portes) à l'instant même en train d'être supplantées par une nouvelle dénomination à savoir : *Porte de retour*. Car, une nouvelle page de l'histoire de l'Afrique est en train de *s'écrire sous nos yeux, à travers cette Grande rencontre de MIAMI*, a-t-il insisté, main sur la poitrine.


Il a réaffirmé que la RDC, qui est un pays du Bassin du Kongo, un pays du Royaume Kongo, a cependant perdu une partie d'elle-même à cause de la *Traite négrière sous la colonisation*. Et depuis lors, Elle est restée tête courbée et relève, peu à peu et sûrement, le défi de de son propre développement, grâce à la détermination du Chef de l'État Félix Antoine Tshisekedi.


Avec la volonté de redécoller le Congo-Kinshasa, tel qu'exprimé par le Gouvernement SAMA LUKONDE, sous l'impulsion du Président de la République FAT, nous pouvons réaffirmer que l' *Afrique et la RDC n'attendaient que le retour de cette Diaspora innombrable pour relever la tête et aller concrètement vers son développement tant envisagé*. Le Représentant de la RDC a aussi indiqué que grâce à la poussée technologique, beaucoup d'Afro-Descendants éparpillés sur tous les Continents redécouvrent leurs racines.

À l'entendre parler, il reste convaincu que quelque soit les Siècles passés en Amérique et dans les Ils Caraïbes, les Diasporas n'ont pas été totalement dépouillées de leur culture et leur identité africaine.

*Raison pour laquelle, son Excellence Félix Tshisekedi, Président en exercice de l'Union Africaine (UA) a, dès sa prise de fonction, mis la culture et l'art au centre de sa vision politique, celle du peuple d'abord. Et par ricochet, celle des Afro-Descendants d'abord*.




Le 1er Citoyen congolais n'est pas resté indifférent face à la démarche des Afro-Descendants. Pour ce faire, il s'évertue à mettre en orbite *l'Afrique des peuples*. Au final, il revient aux Africains de la Diaspora de saisir cette balle au bond afin d'atteindre la reconnexion et des retrouvailles dans la paix, la justice et le développement du Bassin du Kongo.

Après avoir écouté les déclarations combien tonitruantes du Représentant de la RDC, l'assistance l'a frénétiquement applaudi, le qualifiant ainsi de *Défenseur et Interlocuteur assidu de la Diaspora Africaine vivant aux USA*.


S'en suivra une série de questions-réponses. La quasi_totalité a épinglé les garanties que peuvent offrir les Gouvernants des Pays Africains au cas où cette Diaspora rentre en Afrique pour investir. D'autres, par contre, ont abordé le processus d'acheminement, des matériels que cette Diaspora compte affecter pour le développement de l'Afrique, problématique d'acquisition d' espaces (terres) à exploiter (agriculture) ... À travers l'une ou l'autre question posée, sous l'interprétariat bien assaisonné du Prof. PASHI LUMANA Claver, Directeur de Cabinet du Ministre de l'Intégration Régionale, aussi, Membre de la délégation congolaise, les intervenants ont invité directement Me Didier Mazenga M.de faire désormais un plaidoyer auprès de ses homologues afr. pour la matérialisation de leurs vœux. De plaider aussi et efficacement auprès du Président en exercice de l'UA de faciliter ce processus de *retour des Africains* qu'il a qualifié par moment d' *enfants prodigues*. Notamment l'octroi des visas pour s'y rendre. À son tour, dans ses réponses y adaptées, Me DMM a invité les membres de cette Diaspora *de participer au Congrès de Ghana et de Kinshasa* en vue de prendre attache avec leurs familles, leurs rois, leurs cultures, leurs terres à bâtir ensemble après plus de 400 ans.


La reconstruction de l'Afrique, *Terre Mère* nécessite l'apport de tous les Africains quelque soit leurs milieux de v