Me Pathy Lendo en colère contre le discrédit jeté sur l’armée congolaise par la RFI




Vendredi le 07 Mai 2021



Une Polémique tendancieuse, malsaine et décousue de la RFI nous revelle notre confrère de l'hebdomadaire impact news.

Il est piqué d'une sainte colère. Il est monté sur ses quatre chevaux à l’écoute de la campagne menée par la Radio France Internationale contre l’Armée congolaise, à travers l’état de siège décrété par le Chef de l’Etat. Ahuri, cet avocat de profession et Enseignant du Droit dans plusieurs Universités n’a pas accepté que le discrédit soit jeté sur l’armée congolaise surtout en ce qui concerne des Officiers supérieurs qui ont bénéficié de plusieurs formations dans des académies militaires importantes dans le monde.



Me Pathy Lendo, puisque c’est de lui qu’il s’agit, Leader de l’Opposition scientifique, prônant la méritocratie comme mode de gestion, s’est insurgé à travers une tribune partagée dans les réseaux sociaux. Il s’est permis de revenir sur le parcours de quelques officiers supérieurs nommés et croit qu’ils pourront imposer la paix dans l’Est de la RDC, si tous les moyens nécessaires leur sont accordés. Tout en les félicitant, il espère que les leaders du coin qui sont complices dans les tueries qui s’opèrent dans cette partie du pays ne vont pas saboter l’action de ces militaires formés et patriotes.


Ci-dessous, cette tribune


Mes chers Méritecrates,


Sans vouloir verser sur la virile polémique et malsaine déconfiture de la vérité …je me permets de commenter à haute voix les propos tendancieux de la RFI…de ce matin


Présenter les Lieutenants-Généraux désignés à la tête de deux provinces procède d’une mauvaise propagande …ou d’une mauvaise foi ;

Les deux Généraux sont des ex FAZ (Anciens éléments des Forces Armées du Zaïre, Deuxième République) bien rompus …

Le colonel Constant Ndima fut un des piliers de la Division Spéciale Présidentielle (DSP). Il est fruit de hautes formations militaires sous la 2ème République autant que son Collègue Luboya…

A l’entrée de l’AFDL (Ndrl : Alliance des Forces Démocratiques pour la Libération du Zaïre, agression burundo-ougando-rwandaise avec comme marionnette Laurent Désiré Kabila pris comme Porte-parole après que Goma et Bukavu soient tombés entre les mains des agresseurs), le Colonel Ndima fut Commandant Détachement DSP/Shaba, avec siège à Lubumbashi ;

Malmenés par les Occidentaux sous le couvert de nos voisins via la main et la bouche naïve d’un certain Mzée Laurent Désiré Kabila qui s’en remettra plus tard, en retard …, ils décidèrent de venger leur bravoure, après humiliation tolérée par l’Occident, avec comme visée sournoise, dégarnir la forte ceinture de défense héritée de Mobutu pour faciliter l’accès aux minerais tant convoités de l’Est au vu d’une passoire militaro-sécuritaire…

Ils furent dans différents mouvements de reconquête de la dignité zairo-congolaise …

Les mêmes Occidentaux qui niaient la casquette de rebelles et étrangers aux hommes de l’Afdl, ils parlaient de mouvement de libération contre la dictature de Mobutu …

Autant, ils hésitèrent de reconnaître l’agression étrangère contre la RDC, jusqu’à la résolution 1234…qui couronna notre victoire diplomatique avec Abdoulaye Yerodia et Mbwankiem à la pointe (Je fus du Cabinet du Ministère des affaires étrangères de l’époque …)…

L’ONU assiste innocemment aux tueries de nos frères et sœurs alors que les casques bleus sont là pour sauver des vies …

Les médias occidentaux ont toujours minimisé la teneur des atrocités de l’Est, malgré le nombre de morts (plus que le génocide imaginaire rwandais, de Kosovo…)…

Le monde occidental accompagne la passivité des autorités congolaises qui restent pantoises devant ce drame du siècle, tout simplement parce que cela procède d’un business occidental très payant…

Les médias occidentaux amplifient le fameusement honteux développement du Rwanda dont on extase même l’implantation d’une usine de raffinage de l’or pourtant congolais qu’il extrait au prix du sang congolais …

Les mesures de l’état de siège peuvent avoir des limites ; mais elles auront suffi d’impulser une nouvelle dynamique qui laissera ses traces …

Dire à l’occasion que le Chef de l’Etat congolais a nommé des hauts officiers d’envergure, ayant un passé élogieux sur le terrain des opérations à l’Est, les deux ont fait parler d’eux sur terrain pendant les rebellions où ils évoluèrent aux côtés des deux Chefs rebelles Jean-Pierre Bemba et Wamba-Dia-Wamba ne serait qu’honorer la déontologie anti propangadiste de la profession journalistique..

Qui ne sait pas que Jean Pierre Bemba qui fut arrêté n’a jamais été au front militaire centrafricain, mais condamné comme chef rebelle ?

Faut-il douter du savoir sémantique et littéraire de la RFI dans l’abus du terme « chef rebelle « ?

Autrement, tout élément d’une rébellion ou d’un mouvement de libération, voire insurrectionnel en est chef ?

Non, c’est facilement à comprendre que les Occidentaux qui nous connaissent mieux et qui soutiennent les demi-mesures congolaises se tordent le coup de voir le Président de la République opérer un choix méritocratique des Officiers militaires comme policiers, ayant tous la maîtrise de ce terrain, Bilanga na bango, versent dans le bla bla…, se voyant déjà à nu par cette détermination d’en finir avec le théâtre de vrais-faux rebelles mais plutôt des brigands et autres criminels économiques …

Et comme dans leur façon de bien faire, ils vilipendent les vaillants ténors de la nouvelle administration à l’Est …

Il faut diaboliser pour captiver les naïfs …

Aujourd’hui, commentant avec le prof Lunda Bululu sur cette propagande, on s’est posé la question sur la véracité des massacres de Mobutu contre les étudiants du Campus de Lubumbashi, ayant mis en mal son court mandat comme Premier Ministre…

Et plusieurs décennies après la mort de Mobutu, aucun Européen n’a su contredire le professeur Lunda Bululu sur l’éventualité d’un deuxième mort parmi les étudiants?

Bravo au Président Felix-Antoine Tshisekedi pour le choix méritocratiquement louable, au vu des individualités professionnelles de chacun d’entre les heureux promus qui mériteront demain de si hautes fonctions encore dans la ceinture de défense de notre pays …

Et si le vaillant héros militaire, Commandant Kotakoli et 40ème Brigade Commando-choc de Rumangabo revenait sur terre, il remercierait le Commandant Suprême et saluerait ses paires du Conseil Supérieur de la Défense pour l’entérinement de ces choix plus que judicieux..

Notons qu’aucun officier affairiste ne se retrouve parmi eux qui tous vivent modestement et j’entends la contradiction de ceux qui les connaissent aussi sur ce point précis …

-personnellement, je comprends la panique occidentale à travers leur chaîne de propagande ….

Trop c’est trop…

Mes méritocratiques félicitations aux Généraux promus et soutien tous azimuts de ceux d’entre nous qui ne seront des valets de l’Occident …

Enfin, Nous prions Dieu, le Sublime et Suprême Méritocrate de les accompagner dans l’accomplissement de leurs salutaires missions pour le triomphe de la paix !



Me Lendo

81 vues0 commentaire
Archives
lesondage.jpg
logo lesondage.png