Les miliciens russes du groupe Wagner s’immiscent dans l’élection biélorusse.


On les décrit comme les hommes des basses œuvres de Moscou. Efficaces. Féroces. Sans merci. Mais avaient-ils pour mission de faire tomber celui que l’on désigne comme le dernier dictateur d’Europe ? Rien n’est moins sûr. L’arrestation, mercredi 29 juillet, à Minsk, de trente-trois hommes, présumés affiliés à la milice privée russe Wagner, a plongé dans le désarroi nombre de spécialistes en géopolitique. Selon l’agence d’information liée au gouvernement biélorusse, Belta, les paramilitaires appréhendés dans un hôtel Resort, où ils n’avaient pas l’air de touristes russes, étaient dans le pays pour « déstabiliser la situation lors des élections ». Suspectés de fomenter des actions « terroristes », les hommes ont été placés en détention, provoquant l’ire de Moscou.

4 vues0 commentaire
Archives
lesondage.jpg
logo lesondage.png