Leila Zerrougui : « Nous voulons vraiment éviter une crise » communautaire au Sud-Kivu.


La Monusco dit travailler pour éviter une crise entre les communautés vivant à Fizi, Itombwe et Uvira (Sud-Kivu). La priorité doit être de désarmer les groupes armés afin d’assurer la paix et la sérénité entre les communautés, a déclaré jeudi 24 octobre Leila Zerrougui, Représentante spéciale du Secrétaire général de l’Onu en RDC. Il faudrait aussi, d’après elle, s’attaquer aux causes économiques à l’origine des conflits.


« Nous voulons vraiment éviter une crise qui va ramener ces populations dans le conflit », a affirmé Leila Zerrougui.


Les conflits du Sud-Kivu sont souvent présentés comme communautaires, « mais, en réalité, ce sont des conflits aussi liés à l’économie. Comme l’Etat n’est pas fortement représenté là-bas, que font les communautés ? -Chacun crée son groupe armé. C’est ça que nous voulons enlever », a poursuivi la cheffe de la Monusco.


Selon elle, toutes les communautés locales se sont engagées pour le désarmement de groupes armés.


« Lorsque l’Etat ne délègue l’usage de la violence à des milices, c’est là où on va assurer la paix et la sérénité entre les communautés », a estimé Leila Zerrougui.

1 vue0 commentaire
Archives
logo lesondage.png