Le Coordonnateur de l’Agence anti-corruption de Tshisekedi est enfin libéré


RDC Sondage, 19 décembre 2020


Le Coordonnateur de l’Agence de Prévention et de Lutte contre la Corruption (APLC) Ghislain Kikangala a été libéré ce samedi 19 décembre au Parquet général près la cour d’appel de Kinshasa-Gombe après avoir été placé en détention préventive.


L’information est confirmée par Monsieur Lopompoda, responsable de la communication et Porte-parole de ladite structure à travers un communiqué de presse.


» Après avoir été placé en garde à vue pour besoin d’enquête tard dans la soirée du vendredi 18 décembre 2020 par le Parquet général près la cour d’appel de Kinshasa Gombe dans le cadre de l’affaire Access Bank, le coordonnateur de l’agence de prévention et de lutte contre la Corruption a été relaxé et a regagné son domicile ce samedi », lit-on dans ce communiqué.


En répondant à l’invitation du Parquet général près la cour d’appel de Kinshasa Gombe, Ghislain Kikangala a collaboré au déroulement de l’enquête en cours, souligne le document.


Pour laver l’image de son chef, le chargé de communication de l’APLC Indique que

l’interpellation du Coordonnateur de l’agence anti-corruption du chef de l’État Félix Tshisekedi ne doit pas occulter les graves soupçons de blanchissement des capitaux et financement du terrorisme, chiffrés à plusieurs millions de dollars qui pèsent sur Access Bank.

Le fait de garder le haut cadre de la présidence, coordonnateur de l'Agence pour la Prévention et la Lutte contre la Corruption, en sigle "APLC", Monsieur Ghislain Kikangala en garde vue serait un signal fort de la part de la première institution de la République.

26 vues0 commentaire
Archives
logo lesondage.png