Le collectif de ministres provinciaux en plaidoyer ce mercredi auprès du président Mboso




En Trente-six mois d'exercice en tant membres des exécutifs provinciaux, ils n'ont été payés que pendant six mois. C'est pour cette raison que le collectif de ministres provinciaux est allé en plaidoyer auprès du speaker de l'Assemblée nationale, Christophe Mboso N'Kodia Pwanga. Ceci dans le souci do tenir son implication personnelle afin qu'une solution soit trouvée à la situation.

Au sortir de l'audience, Pierre Wembo, ministre provincial du Sankuru, s'est exprimé en ces termes:

"Nous sommes venus faire au président de l'Assemblée nationale pour lui faire part de l'agonie de nos provinces. Nous collectif de ministres provinciaux, nous disons que nous venons de passer plus de 30 mois d'arriérés de salaires. C'est pour cette raison nous sommes venus voir le président de l'Assemblée nationale qui a été très réceptif et nous a écouté avec attention. Il a promis de faire rapport à qui de droit et nous faire le compte dans les 24 ou 48 heures".


En fait, c'est depuis trente mois que les ministres provinciaux ne sont pas payés alors que la première source de leur paiement, selon le budget en provinces, est la participation du gouvernement central, à plus 80%. Les régies des provinces, qui ne mobilisent pas grand-chose, complètent les 20% manquant. Seulement, depuis qu'ils sont allés dans les exécutifs provinciaux, les ministres provinciaux alignent 36 mois, soit 3 ans, durant 30 mois le gouvernement n'a rien envoyé en terme de rétrocession aux provinces. Ce qui fait que les ministres provinciaux ont été appauvris, affamés, clochardisés jusqu'à la désacraliser la fonction. "C'est le plaidoyer que nous menons auprès du speaker de la Chambre basse du Parlement pour que les plus hautes instances du pays trouvent la solution à la question qui dure", a conclu le porte-parole du collectif de ministres provinciaux, Pierre Wembo.

42 vues0 commentaire
Archives
ADHERER CODIDEV.jpg
logo lesondage.png