LA RDC VEUT SIÉGER COMME MEMBRE NON PERMANENT DU CONSEIL DE SÉCURITÉ




Samedi, 29 mai 2021


Ce samedi, 29 mai 2021, dans la salle de congrès du Palais de la nation (state house) à Kinshasa Gombe, le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi, a fait une communication à l'endroit du corps diplomatique accrédité en RDC sur la candidature du pays comme membre non permanent du conseil de sécurité des nations unies pour l'exercice 2022-2023.


La RDC préside déjà avec maîtrise l'Union africaine pour l'exercice 2021-2022 et voudrait davantage faire entendre la voix du continent dans le monde en siégeant au conseil de sécurité comme membre non permanent pour qu'on ne parle plus de l'Afrique sans l'Afrique.


Déjà, durant les années antérieures, en l'occurrence, 1981-1982 et surtout 1990-1999 (pendant la guerre du golf), la RDC alors Zaïre, avait porté haut la voix de l'Afrique en faisant recouvrer au Koweït sa souveraineté fortement menacée.


Quelques années après, la RDC affiche ses ambitions par la voix de son président, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo. Ce dernier articule son plaidoyer en se fondant notamment sur les expériences de son pays mais aussi sur sa position géographique au centre de l'Afrique.


POSITIONNEMENT DE LA RDC PAR RAPPORT AUX ENJEUX DU MOMENT


Et pour réussir ce mandat de membre non permanent du conseil de sécurité des nations unies, la RDC se positionne, d'ores et déjà, par rapport aux questions majeures de la planète avec, en filigrane, des options claires. Ces questions concernent, entre autres, la construction des passerelles pour la paix et la sécurité dans le monde ; les opérations de maintien de la paix ; la prévention et la lutte contre le terrorisme et l'extrémisme violent ; l'environnement et le changement climatique ; la protection de la flore sauvage et de la faune ; la femme, la paix et la sécurité ; la terre des réfugiés ; la paix et la sécurité régionale ; la Jeunesse, Paix, sécurité et développement et, enfin, la justice, les Droits humains et la démocratie.


LA MOBILISATION DIPLOMATIQUE


Autant d'ambitions de la République Démocratique du Congo telles qu'affichées ce samedi 29 mai par son Président, Félix Tshisekedi, devant les ambassadeurs et Chefs des missions diplomatiques accrédités en RDC. Le soutien de leurs pays respectifs à la candidature de la République Démocratique du Congo comme membre non permanent au conseil de sécurité des nations unies (exercice 2022-2023) est plus que jamais requis.


©️Cellule de Communication du Chef de l’État

66 vues0 commentaire
Archives
logo lesondage.png