La Lucha dit non à la Libération de Condamnés dans le Procès 100jours Et Exige la suppression de RAM



RDC Sondage.info, mercredi 13 janvier 2021.


Dans un point de presse tenu ce mardi 12 janvier au Centre d’études des actions sociales en sigle Cepas dans la commune de la gombe, le mouvement citoyen Lucha exige la démission du vice-ministre de la Justice et le retrait de la grâce présidentielle accordée a Benjamin Wenga et Modeste Makabuza respectivement directeurs généraux de l’OVD et SOCOC, car cette démarche ternie l’image d’un État déclaré de droit. Le vice ministre de la justice est visé dans cette démarche , surtout que l'ordonnance faisant la libération de graciés présidentiels , sur la liste ne se figure nulle part les noms de ces deux condamnés dans l'affaire de 100 jours ci - haut indiqués.


Pour La lucha ” l’initiative RAM (registre des appareils mobiles) est une seule escroquerie qui ne dit pas son nom, elle ne respecte pas plusieurs procédures dont le Parlement n’a pas été associé et le ministre doit annuler cette histoire qui dénote une pure et simple escroquerie” déclare Jacques Issongo mfutu l’un de ses membres et conclut


“Nous condamnons avec dernière énergie les massacres de nos militants tués a béni sans raison valable, nous projetons une marche d’exposition des photos de ces victimes sur toute l’étendue du pays d’ici la semaine prochaine.”

Diata bowa

8 vues0 commentaire
Archives
logo lesondage.png