La Lucha dénonce l'inactivité de la Monusco sur le sol congolais



RDC Sondage.info, lundi 15 février 2021


Le mouvement citoyen Lutte pour le Changement (Lucha) a tenu une conférence de presse vendredi 12 février 2021 dernier pour établir un rapport de la gouvernance du président Félix Tshisekedi pour la deuxième année de son mandature.


Ce rapport de la Lucha appelé “Fatshimetrie”, a notamment comme motivation de veiller sur les actions du chef de l’État par rapport au vécu des citoyens congolais mais aussi ses différentes promesses faites depuis son ascension à la magistrature suprême.

L’ inactivité de la MONUSCO était parmi les recettes de ce mouvement citoyen dénonçant que malgré la forte présence de ce dernier dans la région, les moyens

logistiques, financiers et militaires qu’elle détient ainsi que le soutien politique et

diplomatique conséquent, la MONUSCO est restée largement une force d’observation

que d’intervention. Comme c’était le cas au village Kisima le samedi 7 Novembre 2020 dernier.


Plusieurs attaques ont été signalées à quelques mètres des positions de la MONUSCO

sans que les casques bleus n’interviennent pour protéger les civils.


Cette façon de faire les choses a affaibli la confiance entre population et services de sécurité.

A cause de l’inefficacité

des services de sécurité, de la forte répression des voix discordantes, du manque

d’ouverture aux propositions communautaires ou tout simplement de la manipulation

politique, la confiance de la population envers les services de sécurité et la MONUSCO

s’est largement ébranlée, comme on peut le lire dans le communique de l’Etat-major

général des FARDC du 26 décembre 2020, des populations arrivent de fois à s’en

prendre aux militaires qu’ils accusent d’être les tueurs nous précise la Lucha.


Pour la Lucha , le tableau est sombre sur le deux ans de la présidence de Félix Tshisekedi, rappelons aussi que le mouvement citoyen Lucha a tout de même formulé plusieurs recommandations à l’endroit du premier citoyen congolais. Parmi ces recommandations , il y a à noter que ces recommandations s'attellent sur la réduction de la taille de sa prochaine équipe gouvernementale afin d’éviter une équipe budgétivore, mais aussi respecter les lois du pays en matière de finances publiques.


Diata bowa

6 vues0 commentaire
Archives
logo lesondage.png