La Belgique prête à apporter son expertise à l’ONIP

Jeudi 24 Septembre 2020 par MC/RSI

L’ambassadeur du Royaume de Belgique en poste en République démocratique du Congo, Jo Indekeu, affirme que son pays est disposé à accompagner l’ONIP, Office National d’Identification de la Population, en matière de modernisation de l’identification de la population et de l’état civil, en partageant ses expériences. Il l’a dit au Directeur Général de l’ONIP, Richard Ilunga Ntumba, le mercredi 23 septembre 2020, au cours de sa première visite du genre depuis la prise de fonction de l’équipe dirigeante de cette structure de l’État congolais.

En effet, Jo Indekeu affirme que l’identification de la population est une matière bien connue dans son pays, et qu’il est nécessaire de le réaliser aussi au Congo. “Nous avons déjà eu quelques expériences ici au Congo, et nous sommes disposés à voir de quelle manière nous pouvons échanger nos expériences avec l’ONIP afin de moderniser, non seulement l’identification mais également le bureau de l’état civil “, a-t-il affirmé.

Le diplomate belge a, par la même occasion, salué la mise en place de l’ONIP avec des missions bien déterminées. Il s’agit, entre autres, de l’identification systématique et effective de la population ; la constitution et l’entretien de manière permanente du fichier général de la population ; la délivrance de la carte d’identité et d’autres imprimés de valeur produits à partir de la base de données de la population.

“Il est important que la population soit identifiée. Si l’on arrive à donner une identité à une personne, cette personne acquiert des droits pour la santé, l’éducation, etc. C’est un droit qu’il faut donner à chaque personne, et chaque congolais le mérite”, a-t-il renchéri.

En parlant d’expériences, le premier recensement général de la population en Belgique a eu lieu en 1846, au 19e siècle. Le registre national de la population a commencé officiellement à exister en 1856. À ce jour, l’identification de la population en Belgique est régie par la loi du 08 août 1983, organisant le registre national des personnes physiques. Ce registre est un système de traitement d’informations qui assure, dans le respect de la loi, l’enregistrement, la mémorisation, et la communication d’informations relatives à l’identification des personnes physiques.

Ainsi, à la date du 1er janvier 2020 par exemple, la Belgique comptait 11.492.641 habitants selon les chiffres officiels de Statbel, l’Office belge de la statistique, se référant au registre national. 5.832.577 sont des femmes soit 51% de la population et 5660064 d’hommes soit 49% de la population, des chiffres qui ne tiennent pas compte du registre d’attente des demandeurs d’asile. Selon Statbel, la population belge a connu une croissance annuelle de 61.235 personnes, soit 0,54% en 2019.

L’apport de la Belgique sera donc un atout non négligeable à la réussite des missions de l’ONIP et pour la RDC qui se prépare à un nouveau recensement dont le dernier en date remonte à l’époque de la 2eme République


13 vues0 commentaire
Archives
logo lesondage.png