L’ANADEC se plonge dans un mouroir sans précédent !

Mardi le 01 Septembre 2020 par RSI


Il ne se passe pas une semaine ce dernier temps sans que le secrétariat général de ce parti cher à Agée Aje Matembo enregistre de lettre de démission de ses membres et de certaines fédérations.

Cette hémorragie de démission en cascade commence à inquiéter pas mal l’opinion. En ce jour le siège dudit parti politique se trouvant sur l’avenue Kabinda dans la commune de Barumbu est scellé par son bailleur pour l’insolvabilité et non-paiement de loyer, Ce qui veut dire le parti ballotte sur la rue.

Mains ce qui est étonnant dans ce parti, qui a qu’à même de membres au niveau du gouvernement, voire à la députation nationale, mais serait incapable de s’organiser pour s’acquitter de leurs obligations locatives.

Les 18 Aout et 28 Août 2020, un collectif des membres de l’ANADEC Mbuji Mayi ont déposés une lettre de démission, avançant comme motif un climat malsain qui se vit dernièrement au sein de l’ANADEC qui ne favorise pas l’émergence d’idéologie de cette formation politique. Et de son coter le Secrétaire fédéral de l’ANADEC Haut Katanga, Odon Ngolo Ngandu a déposé lui aussi à son tour sa démission pour fustiger son indignation autour de l’exclusion définitive de leur président national Jean Calvin Luseyi Mbweso sans motif convaincant par les membres du bureau politique national.

Dans un écart de trois mois seulement, ce parti a perdu plus au moins 25 de ses fédérations sur l’ensemble du territoire national. C’est pourquoi avec cet élan et carence de leadership au sommet de l’ANADEC, si son autorité morale ne tire pas attention, l’ANADEC restera un parti politique de mallette.

91 vues0 commentaire
Archives
logo lesondage.png