Kasaï : le 08 mars est une journée de lutte pour les droits de la femme dixit Henry Muzavu



Le président de la dynamique Henry Muzavu a lors d'un échange téléphonique avec votre média estimé que la journée du 08 mars est comme toutes les autres journées. Elle n'est pas destinée à l'offre des fleurs aux femmes ni moins encore à la fête mais plutôt elle doit être consacrée pour la lutte des droits de la femme.


<<Nous devons rester dans nos coutumes bien que la mondialisation nous accable, cette journée n'est pas une journée de fête pour la femme congolaise en particulier car elle est loin de mener un combat non seulement par sa nature mais la société congolaise le lui impose cela d'ores et déjà. alors, au lieu de faire la fête et de s'octroyer des cadeaux sans fondement, je pense qu'il serait mieux que la femme congolaise se mette debout et ensemble avec les hommes, réfléchir au devenir meilleur de notre pays que de sombrer dans la distraction de ce que nous héritons abusivement, a laissé attendre Henry Muzavu, président de la dynamique portant son nom.


Pour toutes les femmes de la DHM -Fatshi, Henry Muzavu dit avoir leurs formées et orientées vers les vraies questions de la société pour y ramener des solutions durables en vue d'en tirer des conséquences positives pour toute la nation, de partout où elles se retrouvent au sein des coordinations provinciales et dans la capitale, elles doivent savoir que la lutte est celle de relever le défi et de changer la courbe de l'histoire dans notre pays d'abord, puis partout ailleurs. Cette fierté féminine ne devra pas se livrer à n'importe quoi mais plutôt s'accrocher à des vraies valeurs a-t-il poursuivi.


Grégoire Nzaji

18 vues0 commentaire
Archives
ADHERER CODIDEV.jpg
logo lesondage.png