KASAÏ : La marche de colère de la fondation "Mwetu Mwa Kele étouffée par les agents de l'ordre




Plusieurs militants de la fondation "Mwetu Mwa Kelé" une structure de la société civile, ont été dispersés avec des coups de gaz lacrymogène par les éléments de la police au niveau de rond point 3Z, point de départ de leur manifestation, où ils étaient prêts pour débuter leur marche.


Venus de toutes les deux communes qui composent la colline de Kele ce samedi 21 mai 2022, notamment Mabondo et Mbumba, ces membres de la fondation Mwetu Mwa Kele munis de banderoles, scandant des chansons pour exiger le rétablissement d'eau de la Regideso à Kele l'une des trois collines qui font la ville de Tshikapa depuis la rupture.


Le président de ladite structure, Francis Kalala Lufu alias "Je m'assume" , a été interpellé et mis en garde à vue au bureau du commissariat provincial de la PNC/Kasaï.


Nonobstant le déploiement des éléments de la police, les manifestants ne jurent que sur la poursuite de leur marche afin que le mémorandum soit lu et déposé à l'autorité provinciale.


" On n'a pas eu la correspondance du maire de la ville interdisant la marche, les policiers ont lancé des gaz lacrymogène voire même des balles réelles ont retenti, ils ont même tabassé la population de Kelé. Nous sommes en train de nous préparer, nous avons le mémo nous allons le lire", a déclaré Faustin Nkumbi Junior, l'un des organisateurs de la marche.


Il sied de noter que cette marche a été de manière floue interdite par le maire de la ville de Tshikapa à la veille.


Gregoire Nzaji

88 vues0 commentaire
Archives
ADHERER CODIDEV.jpg
logo lesondage.png