Justice : État de droit avec justesse sauve Barnabé Milinganyo




RDC Sondage.info, 30 Novembre 2020 par Diata bowa


Le Tribunal de Grande Instance de Kinshasa-Gombe, siégeant en procédure de flagrance, a condamné samedi 28 novembre 2020 Bernabé Milinganyo, président national du Rassemblement des Leaders Congolais, à 3 ans de prison, 2 millions de francs congolais et 10.000 dollars américains de dommages-intérêts.


Bien avant la prononciation du jugement, le ministère public avait requis 1 an de servitude pénale pour menace de mort et 2 ans pour offense au chef de l'État contre Barnabé Milinganyo.


Ce dernier, d'après plusieurs sources, a été interpellé ce même samedi à son domicile par des agents de l'Agence Nationale de Renseignements (ANR). 


La condamnation du président du Rassemblement des Leaders Congolais intervient après sa dernière déclaration faite sur le président Tshisekedi. 

En effet, dans une vidéo partagée sur les réseaux sociaux, Barnabé Milinganyo, répondant à une question du journaliste, appelle le chef de l'État à démissionner. Faute de quoi, a-t-il prévenu, il aura une balle. "Akozua mbuma (il aura une balle ndlr)", a-t-il dit en lingala. Ce qui a suscité de l'indignation dans le chef de certains Congolais.  En évaluant l’exercice de la liberté d’expression sous Joseph Kabila, Le régime passé la mort était seule option réservée à Armand Tungulu, Rossy Tshimanga, Therese Kapangala et Floribert Chebeya. Today, Barnabé Milinganyo a eu droit à un procès et est en vie. Etat de droit sauve les vies.

48 vues0 commentaire
Archives
lesondage.jpg
logo lesondage.png