Didier Mazenga participe à la 42ème Réunion du Conseil des Ministres des Pays du COMESA




Le Ministre de l'Intégration Régionale, Coopération Intern. et Francophonie, Me Didier Mazenga Mukanzu a participé à la 42ème Réunion du Conseil des Ministres des Pays du COMESA, le mardi 09 novembre 2021, par Visioconférence. Pour rappel, le COMESA signifie :

Marché Commun de l'Afrique Orientale et Australe. Il est composé de 21 États Membres africains qui ont convenu de promouvoir l'intégration régionale par le commerce et le développement des ressources naturelles et humaines, dans l'intérêt mutuel de toutes les populations de la Région.


Cette Réunion virtuelle d'aujourd'hui avait comme principal Thème:


Édifions notre résilience par une Intégration économique numérique stratégique


Apres l'hymne national de la République de Zambie et l'hymne du COMESA, viendra le tour du mot de bienvenue de la Secrétaire Générale du COMESA, S.E.M Chilese Mpundu Kapwepwe. Peu après, l'on a noté les interventions du Représentant de l'USAID, de l'AFREXIBANK, celle du Chef de délégation de l'UE (Union Européenne) auprès de la République de Zambie et Représentant de l'UE auprès du COMESA.


*Au regard du Thème principal exploité à cette 42ème Réunion, voici la position de la RDC, exprimée haut et fort par son Excellence Didier Mazenga Mukanzu*:


√ La RDC a sollicité le soutien du COMESA afin de développer son portail national d'information commerciale et le relier au portail régional du COMESA en cours de développement.


√ La RDC a recommandé au Secrétariat du COMESA de convoquer une réunion en vue d'examiner les pistes pouvant conduire à la réalisation des progrès en ce qui concerne la mise en œuvre du Régime commercial simplifié à Kasumbalesa/Rdc.


À propos du programme de facilitation du commerce dans la Région des Grands Lacs (PFCGL), voici en outre la position de la RDC :


√ La Réunion tenue au mois de novembre 2020 au Secrétariat Général au Commerce Extérieur avait dégagé 2 propositions quant à ce, à savoir :

1. Transformer les gestionnaires actuels des BIC en fonctionnaires de l'État ;


2. Ou bien affecter des fonctionnaires issus des divisions provinciales du Ministère du Commerce Extérieur à ces postes


S'agissant des négociations commerciales, y a eu mise à jour sur la zone de libre-échange tripartite COMESA-EAC-SADC-État des négociations sur les questions des phases I et II.


Pour rappel, en novembre 2020, le Conseil des Ministres a exhorté les États Membres qui n'ont pas encore signé l'Accord sur la ZLET à le faire. Et les États Membres qui ont signé l'Accord sur la ZLET à accélérer le processus de ratification.

L'Accord portant création de la Zone de Libre-échange Tripartite exige qu'au moins 14 États membres/partenaires le ratifient avant que l'Accord de libre-échange n'entre en vigueur.


*Martin KILABI KAPATA*✍️

34 vues0 commentaire