Compte rendu d ' état de siège et son bilan rendu publiquement par le gouvernement




Jeudi 10 juin 2021


Le porte-parole des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) général Leon-Richard Kasonga a présenté, ce mercredi 09 juin 2021, le compte rendu ou le bilan de l'État de siège décrété au mois de mai dernier dans les provinces de l'Ituri et au Nord-Kivu pour lutter contre l'insécurité qui sévit dans cette partie du pays.


Au cours d'une conférence de presse qui s'est tenue à la Radiotélévision Nationale Congolaise et animée par le ministre de la communication et médias Patrick Muyaya Katembwe, le général Kasonga a fait savoir que les opérations menées par les FARDC ont apporté les résultats probants, au point que tous les quartiers généraux des ADF en Ituri ont été conquis.


« Les FARDC mènent les opérations impératives dans le but d'éradiquer toutes les forces négatives. 39 terroristes et miliciens ont été capturés, 5 de leur leaders ont été neutralisés, ça se remarque par l'ouverture des écoles, Marches et autres. Il y'a libre circulation sur la route numéro 27. 20 localités ont été récupérées, notamment Mualika, Mayangose, Marina, Karawe, Totolito, Kasinga, Kapubu nord et sud. Nous avons contrôlé et occupé toutes les places stratégiques des ADF », a indiqué le porte-parole des FARDC.


Le général Leon-Richard Kasonga de poursuivre : "Nous avons appréhendé 70 collaborateurs de nationalité congolaise qui fournissaient des indications et informations aux ennemis sur l'armée congolaise. Des hommes affaires qui ont équipé les rebelles de 5 véhicules ont été arrêtés. 14 étrangers arrêtés des nationalités Ougandaise, Rwandaise, Tanzanienne, Erythréenne et Éthiopienne".


Au Nord-Kivu, 12 localités ont été conquises par les FARDC dans les territoires de Masisi et Rutshuru ; 33 rebelles neutralisés ; 3 captivitésn ; 18 se sont rendus ; 13 armes récupérées et plusieurs munitions.


Le général Kasonga a, en outre, révélé qu'un de hôpital militaire de campagne sera installée pour résoudre les problèmes d'épidémie, maladie ou catastrophe naturelle.


Il a aussi indiqué que les FDRL ne représentent plus le danger à l'heure actuelle. Plusieurs criminels ont rejoint les provinces avoisinantes, d'autres se sont l'éclipsés dans la population.


De son côté, le porte-parole de la police a déclaré qu'un appel a été lancé aux groupes armés pour qu'ils déposent les armes.


« Tous ces jeunes qui sont dans les groupes armés ont besoin d'emploi, et le gouvernement fera en sorte pour qu'ils dans l'armée, la police, l'agriculture, l'élevage ou d'autres domaines », a renchéri le colonel Ezekiel Mwanamputu.


Pour rappel, l'État de siège a officiellement commencé le 06 mai et s'est achèvé le dimanche dernier.

Le Chef de l'État Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo serait obligé de recourir aux députés nationaux pour leur demander de prolonger l'état de siège avant d'aller en vacances parlementaires le 15 juin prochain de cette année en cours.

33 vues0 commentaire
Archives
logo lesondage.png