Auguy Kalonji adresse une question écrite au DG de l’ACGT sur la gestion des péages



Ce jeudi 16 décembre 2021, le service courrier du président de l’Assemblée Nationale a enregistré la question écrite du député Auguy Kalonji adressée au directeur général de l’Agence Congolaise des Grands travaux (ACGT), service en charge de la construction et gestion des péages dont la gestion est réputée opaque et scandaleuse.

« Nous venons de déposer un document au service courrier du cabinet du président de l’Assemblée Nationale pour l’informer qu’il y a un scandale au niveau de péages de la République Démocratique du Congo. Devons-nous dire que c’est un scandale organisé, c’est que nous saurons dans les jours avenir. Selon les informations en ma possession, nous avons plusieurs péages en RDC. Et ces péages ne profitent pas au peuple congolais », a déclaré l’auteur de la question écrite.

Si ce député national juge admirables des initiatives privées ou des partenariats public-privé dans la construction des infrastructures routières à travers le pays, mais son étonnement est de voir que, dans certains cas, l’état aient fait des concessions de 100% pendant toute la durée du contrat.

« Ces contrats ont été signés pour une durée de 10 ans et d’autres sont renouvelés automatiquement. Est-ce que la dette a été amortie ? C’est quoi les conditions du renouvellement ? », s’est interrogé l’élu de la Tshangu dans la ville de Kinshasa.

Détenant des informations selon lesquelles que chaque péage a un chiffre d’affaires mensuel de 10 millions de dollars, il s’inquiète de l’état de délabrement des routes congolaises et qu’aucune autoroute n’ait été construite au pays.

« Vous pouvez constater ensemble avec moi l’état de ces routes-là à Kolwezi, Kasumbalesa, Dilolo, Matadi, Kasangulu… partout il n’y a pas des autoroutes. Mais ces entreprises continuent à prendre l’argent », a-t-il poursuivi.

Le député Auguy Kalonji ne compte pas s’arrêter à la simple question écrite, il demande au président de l’Assemblée Nationale d’exiger la publication des contrats qui régissent ces péages et que des enquêtes soient diligentées pour comprendre la destination exacte de toutes ces ressources au moment où les infrastructures routières sont dans une situation calamiteuse et que le président de la république, à travers son discours sur l’état de nation, a demandé aux régies davantage d’efforts pour grossir l’assiette budgétaire de façon à apporter le bonheur au peuple congolais.

27 vues0 commentaire
Archives
ADHERER CODIDEV.jpg
logo lesondage.png