Assemblée nationale : Hon Iracan destitué de la coordination du C-26 à cause de son recidivisme


Une aventure de mauvais goût constaté dans le chef de l'honorable Iracan par ses collègues du C26 après ses sorties médiatiques engageant cette structure politique sans l'aval de ses pairs, suivi de plusieurs dérapage mettant en cause le bureau de l'Assemblée nationale, le député Gratien de Saint Nicolas Iracan a été recadré avec une réponse appropriée à la hauteur de ses élucubrations et dérapages.

Non seulement qu'il a été désavoué par la majorité de ses collègues qui ont refusé d'ailleurs de répondre ce vendredi le 28 janvier 2022 sur son invitation le convoquant dans une réunion au palais du peuple, sur la totalité de 26 membres qui constitue cette structure , huit députés seulement qui avaient répondu accompagné de leurs assistants. C'est pourquoi après cette ratée , il sera destitué de la coordonnateur du collectif des députés de 26 provinces. Dans une déclaration lue par les députés du C26, présents à Kinshasa, ont constaté que les sorties médiatiques de leur collègue Gratien de Saint Nicolas Iracan sont de nature à semer la confusion et la discorde interinstitutionnelle et entre les députés nationaux et leur bureau.

Tout va bien lui reconnaissant des acquis dans le social des députés, le C26 constate que Iracan a atteint son niveau d'incompétence dans la coordination du collectif C_26.

Pour mettre fin à la tension délibérément créée par Iracan, le C26 lui retire leur confiance et le demet de ses fonctions de coordonnateur de C26 tout en l'excluant du collectif. Il ne peut engager le C26, ni individuellement, ni collectivement.

Le président de la République, comme partenaire du collectif bénéficie toujours de son soutien et respect. Le bureau de la Chambre basse, comme interlocuteur du C26, bénéficie toujours de sa confiance du collectif qui encourage le gouvernement à traduire en action palpable la vision du chef de l'Etat.

C'est pourquoi désormais , le député Iracan ne peut plus engagé C26 au risques de courir de se voir être poursuivi par justice pour l'usurpation en cas de manquement grave auprès des institutions.


Signalons que ce dernier n'est pas à la première fois de commettre de tels abus à la tête de cette coordination. Dernièrement il avait postulé comme candidat membre du bureau de l'Assemblée nationale au nom de C26 sans l'aval de ses collègues, vu son comportement qui ne reflète pas la personnalité d'un homme d'État à la tête de C26, raison pour laquelle ses pairs ont bon jugé de lui destitué non seulement de ses fonctions , mais avec une radiation totale au sein de C26..

102 vues0 commentaire
Archives
ADHERER CODIDEV.jpg
logo lesondage.png