Affaire Vital Kamerhe: Augustin Kabuya mal compris par les ennemis d'État de droit ...




RDCSondage.info, 30 Novembre 2020 par Diata bowa


Selon plusieurs sources , des commentaires vont dans tous les sens après la sortie médiatique du Secrétaire Général de l'UDPS, Augustin Kabuya sur la radio Top Congo, le week-end dernier, au point que certains veulent faire croire au monde que cet officiel non des moindres du Parti Présidentiel a émis des doutes contre les décisions judiciaires dans le procès ayant opposé le ministère public contre le Directeur du cabinet du Chef de l'État Vital Kamerhe et consorts. Ce qui est une allégation non fondée et motivée par de mauvaise intention de nouire.


La sortie médiatique du Secrétaire Général de l'UDPS avait un et un seul objectif : enlever dans la tête de l'opinion publique que le Président de la République moins encore l'UDPS étaient impliqués d'une manière ou d'une autre à la neutralisation politique de Vital Kamerhe. C'est plutôt le cercle du FCC qui s'est saisi des faiblesses ou des fautes du Directeur de Cabinet du Chef de l'État, Vital Kamerhe pour appuyer sur l'accélérateur judiciaire et le conduire jusqu'à la prison.


« Il n'y a rien du Président Félix Tshisekedi dans le dossier Vital Kamerhe, a prévenu Augustin Kabuya lors de sa matinée politique de ce Samedi 28 Novembre.


Le SG Augustin kabuya se dit surpris de constater que dans les réseaux sociaux chacun interprète ses propos comme bon lui semble sans chercher à connaître ce qu'il a voulu dire exactement.


« les ennemis d'état de droit cherchent à mettre par force dans ma bouche leur propre terme et mot que je n'ai pas déclaré , déclare-t-il avant d'indiquer qu'il n'a jamais critiqué l'administration de la justice dans le procès 100 jours.


Le SG Augustin Kabuya est revenu sur le processus ayant abouti à la mise en accusation de Vital Kamerhe, tout en soulignant que le FCC, se référant à l'État de droit prôné par le nouveau régime, s'était organisé à placer le Chef de l'État devant un fait accompli. Car, révèle-t-il, le Président de la République n'était même pas au courant de la manière dont l'alignement des avocats de la République a été opéré dans le dossier Kamerhe.


À en croire le SG Augustin Kabuya, tout a commencé d'abord par l'alerte du Ministre des Finances ( FCC) ayant jugé très négatif le taux d'exécution des travaux de 100 jours par rapport aux fonds décaissés. Ensuite, le Premier ministre (FCC) a inscrit le dossier de l'exécution des travaux de 100 jours au Conseil des Ministres. À son tour, le Conseil des ministres avait chargé le VPM de la justice ( FCC) d'instruire le Procureur près la Cour de Cassation d'ouvrir une enquête sur l'exécution de ces travaux.


« Notre surprise est aujourd'hui grande de constater que le FCC qui avait accéléré le dossier Kamerhe puisse encore dire que cest l'UDPS qui a envoyé Vital Kamerhe en prison pour écarter un candidat potentiel en 2023, s'est étonné le SG Augustin Kabuya.


Comme on le voit, le Secrétaire Général de l'UDPS qui est un homme accroché aux principes ne peut en aucun cas critiquer une décision de justice prise dans le cadre de la lutte contre le détournement, la Corruption et les malversations financières. Plutôt que de prendre ses propos et de les utiliser avec état d'âme, le mieux serait d'aider le pacificateur VK et consorts de pouvoir collaborer avec la justice et régulariser la procédure pour interjeter appel et probablement obtenir la libération complète ou la réduction de la peine .

53 vues0 commentaire
Archives
lesondage.jpg
logo lesondage.png