Acacia Bandubola en phase de trouver une solution avec les pétroliers sur la structure des prix

  

Mercredi 12 Août 2020 par RSI

La ministre de l’Economie, Acacia Bundubola Mbongo, a eu une séance de travail, le lundi 10 août à son cabinet, avec les pétroliers regroupés au sein du Groupe Professionnel des Distributeurs des Produits Pétroliers (GPDPP) autour de toutes les questions de la structure des prix des produits pétroliers non seulement pour la zone Sud-Est mais pour l’ensemble de la République démocratique du Congo, rapporte la Cellule de communication du ministère de l’Economie.


C’est pour matérialiser la recommandation du président de la République faite lors du dernier Conseil des ministres du 7 août que la ministre de l’Economie a engagé se dialoguer avec les pétroliers afin de trouver un terrain d’entente avec les opérateurs économiques du secteur pétrolier pour ne pas perturber ce secteur très vital pour le commerce.


A l’issue de cette réunion, le représentant des pétroliers, le Directeur général de la société Engen et président du Groupe Professionnel des Distributeurs des Produits Pétroliers, Charles Nikobasale, croit en l’engagement de l’Etat congolais à résoudre cette problématique dans un avenir proche.


« Nous venons d'avoir une très bonne réunion avec la ministre de l'Economie nationale. La réunion portait sur les questions majeures du secteur de pétrole. La question était le problème sur la structure des prix. Le prix actuel est basé sur une structure avec un taux de change de 1700 francs Congolais le dollar américain. Ce qui est loin de la réalité. Et les prix ont fortement augmenté sur le marché international. Et puis, le volume, suite à la fermeture avec l'Angola a fortement augmenté. Ce qui favorise la maîtrise des prix. Toutes ces questions, nous nous sommes convenus, dans le cadre du partenariat toujours positif, que les paramètres vont être revus pour qu'on puisse tendre vers une vérité des prix. Ça c'est vraiment un message important. Vous avez vu qu'au sud du pays les opérateurs ont réagi avec une grève mais ici nous avons dit privilégions les dialogues. Avant d'entreprendre un dialogue, il faut toujours un échange entre les parties pour qu'on trouve une solution consensuelle et apaisée pour tout le monde. Mais surtout pour la population qui attend des opérateurs économiques et de l'État un service fiable et de bonne qualité. Vraiment, tous les problèmes ont été discutés et nous nous sommes convenus que les paramètres vont être revus dans la transparence et soumis à la décision du gouvernement prochainement. Les problèmes sont contenus. On s'en sort très content parce qu'on a senti un partenariat solide et fort entre l'État et les opérateurs économiques », a dit Charles Nikobasale faisant le compte rendu de la réunion.


A en croire le représentant du Groupe professionnel des distributeurs des produits pétroliers, une solution sera trouvée pour toutes les trois zones du pays y compris celle du Sud-Est où sévit la grève depuis le jeudi 6 août dernier.


« Il n'y a pas de parties Sud, de partie Ouest ou de partie Est. La structure des prix c'est pour tout le pays. Donc, quand il y aura une révision de la structure des prix, ça sera pour tout le pays. Le plus important c'est le dialogue permanent et constant entre l'État et les opérateurs économiques. Quand il y a un dialogue, il y a toujours une solution. Les opérateurs économiques sont là pour la solution. L'État est là aussi pour la solution. Ensemble, on évolue positivement avec des solutions consensuelles. Ce que nous pouvons dire c'est que le gouvernement a pris à cœur tous les problèmes et va les résoudre. En tout cas, nous confirmons l'engagement du gouvernement à résoudre tous les problèmes et l'engagement des opérateurs économiques à soutenir l'État et la nation pour qu'il y ait un approvisionnement permanent et continu », a-t-il ajouté.


Bien avant la réunion de lundi, la ministre de l’Economie nationale avait lancé un appel au calme à tous les opérateurs économiques du secteur pétrolier. Elle avait rassuré que le gouvernement de la République ne ménagera aucun effort pour consolider le partenariat gagnant-gagnant avec les distributeurs des produits pétroliers tout en tenant compte de l’intérêt de la population.

4 vues0 commentaire
Archives
logo lesondage.png