A.N : Vital Banywezise sensibilise les élus nationaux à la vaccination contre la Covid-19



L’honorable Vital Banywezise, 2è vice-président de l’Assemblée nationale, a présidé, ce jeudi 28 octobre dans la salle des Spectacles du Palais du peuple, la cérémonie de lancement de la campagne de sensibilisation à la vaccination contre la Covid-19.

En partenariat avec le ministère de la Santé publique, Hygiène et Prévention et les partenaires techniques et financier, cette campagne est menée à l’attention des députés, sénateurs, personnel politique et administratif du Parlement congolais.

A cette occasion, l’honorable Banywezise a déclaré que la Covid-19 est une pathologie qui ne dispose pas, à ce jour, des soins curatifs proprement dits ; seul le vaccin et les gestes barrières protègent contre la maladie.

Au niveau mondial, a-t-il ajouté, on a enregistré, à ce jour, 38,1% des personnes vaccinées et, en RDC, le taux de vaccination se situe à -1%, soit 0,09%. Ce faible taux se justifie par la résistance de la population par rapport au vaccin.

Mais pour le 2è vice-président de l’Assemblée nationale, la résistance est bien normale à la survenue de toute épidémie. Il en était de même du BCG contre la tuberculose d’autrefois.

Avant d’inviter les élus du peuple à être des hommes et femmes qui écoutent, mais surtout ceux qui mettent en pratique ce qui a été préconisé.

Raison pour laquelle, au nom du bureau de la Chambre basse, il est venu se faire vacciner et invite par la même occasion les volontaires à faire comme lui.

Pour sa part, Jean-Jacques Mbungani, ministre de la Santé publique, fait parler les statistiques pour mieux interpeller les élus du peuple sur l’importance de la vaccination.

Selon le ministre Mbungani, le monde entier compte, à ce jour, 2 44 millions de personnes contaminées au Coronavirus et 4, 960 millions décès. Aucun pays de la planète n’a été épargné. Mais selon plusieurs revues scientifiques, la réalité des chiffres serait bien plus cruelle, car la mortalité s’élèverait à 4 fois que les données officielles du fait des difficultés de comptabilisation dans certains coins inaccessibles du globe. La mortalité réelle dépasse les 15 millions de décès. Et ce sombre bilan est loin d’être définitif, car si la pandémie perd de sa vitesse, il ne demeure pas moins vrai que la pandémie est encore présente dans le monde.

De plus, il faut signaler dans plusieurs pays, un regain de contaminations inquiétant est observé, ce qui laisse supposer la survenue d’une 4è vague de Covid-19, si des mesures appropriées ne sont pas prises pour renforcer à temps la vaccination et le respect des gestes barrières.

Concernant la RDC, les récentes statistiques indiquent un total de 57 453 cas de Covid-19 depuis le 10 mars 2020 dont 1.091 décès. La couverture vaccinale reste faible en RDC. A ce jour, cent mille cent vingt-une personnes ont reçu leur première dose de vaccin et 38 155 personnes ont reçu deux doses de vaccins, soit 0,09% des personnes vaccinées.

Les élus du peuple, étant leaders dans leurs circonscriptions respectives, ayant une interaction permanente avec leurs bases, sont ces personnes que les populations écoutent. Pour cette raison, le gouvernement a envoyé le ministre de la Santé publique auprès du Parlement (Assemblée et Sénat), en vue de requérir l’engagement et l’implication des élus du peuple dans une campagne de prévention face à la pandémie mortelle, à travers la vaccination massive des populations.

Pour cette raison et en vue de changer de paradigme, le ministère de la Santé publique a instruit le Programme élargi de vaccination d’installer au Palais du peuple une équipe de vaccination qui fonctionnera pendant 10 jours et proposera les quatre types de de vaccins présents en RDC : AstraZeneca, Moderna, Pfizer et Johnson &Johnson aux élus et personnel politique et administratif du Palais du peuple.

Car, aux yeux du Dr Mbungani, la vaccination constitue le moyen le plus efficace de lutte contre la Covid-19. Incontestablement, le vaccin protège contre la maladie, en réduisant le risque de contamination, d’hospitalisation et de décès lié à cette pandémie.

S’agissant du taux de vaccination, Jean-Jacques Mbungani a fait savoir que 6, 920 milliards de doses de vaccins ont déjà été distribuées à travers le monde ; 2,970 milliards de personnes sont complètement vaccinées, soit 38,1% des personnes vaccinées à travers le monde.

Pour l’OMS, la parade la plus efficace contre la Covid-19, il faut que tous les Etats du monde vaccinent au moins 40% de leurs populations cibles d’ici la fin de l’année 2021 et au moins 70% d’ici le milieu de l’année 2022. Cet objectif est atteignable si les pays traduisent leur détermination en action et si les entreprises qui contrôlent l’approvisionnement des vaccins s’impliquent complètement.

De manière globale, le continent noir accuse un grand retard dans l’atteinte des objectifs de la vaccination. Selon l’OMS, 9 pays seulement ont atteint l’objectif de vacciner au moins 10% de leurs populations sur les 54 que comptent le continent africain à la fin de septembre 2021.


15 vues0 commentaire