A.N: Jean-Pierre François Renaud Lacroix chez Jean-Marc Kabund.




Intense activité diplomatique du premier vice-président de l’Assemblée nationale, Jean-Marc Kabund. Il a reçu en audience, ce mercredi 20 octobre 2021 à son cabinet de travail du Palais du peuple, une importante délégation de la Monusco conduite par Jean-Pierre-François Renaud Lacroix, secrétaire général adjoint aux opérations de paix en mission en RDC.

L'honorable Jean-Marc Kabund représentait le président de l‘Assemblée Nationale, Christophe Mboso empêché.

Les prochaines élections, les réformes institutionnelles en cours, l’appui aux institutions y compris les services de sécurité pour le retour de la paix à l’Est du pays, le renforcement de l’ancrage démocratique étaient au menu des échanges.

« C’est un très grand plaisir d’être reçu par le 1er vice-président de l’Assemblée nationale. Nous avons parlé de la manière dont nous pouvons renforcer les contacts qui sont déjà très développés entre la représentation nationale et la Monusco, de manière à participer à cet ancrage de l’institution démocratique et mieux informer les membres de l’Assemblée nationale de ce que nous faisons en étroite collaboration avec les institutions de la République démocratique du Congo », a déclaré le secrétaire général adjoint des Nations unies aux opérations de paix, au sortir de l’audience.

Parlant de l’appui de son institution au rétablissement de la paix à l’Est du pays, il a déclaré :

« La Monusco soutient les efforts dans le cadre de l’état de siège. Nous avons convenu qu’il faut expliquer davantage ce que fait la Monusco dans ce contexte, y compris le soutien aux actions des FARDC, mais aussi le soutien au retour de l'autorité de l’Etat dans cette partie du pays ».

Concernant les prochaines élections et les réformes institutionnelles importantes en cours, le diplomate onusien a promis la disponibilité des Nations unies d’apporter le concours nécessaire dans la mesure où ce concours sera souhaité et attendu par les autorités congolaises.


Sur les autres aspects du renforcement de l’ancrage démocratique, le rôle de la femme en RDC, le diplomate onusien s’est réjoui des avancées réalisées par le pays sur certaines questions précises.


« Nous apprécions un certain nombre d’initiatives qui sont prises dans ce domaine au plus haut niveau de l’Etat et avec l’engagement très fort de l’Assemblée nationale. Cela parait d’autant plus que dans la perspective du processus électoral, ce renforcement des initiatives sur les droits de l’Homme, la place de.la femme, la lutte contre le discours de haine, de stigmatisation sont des éléments fondamentaux, Ce sont des éléments pour lesquels nous sommes prêts à renforcer notre coopération avec les institutions démocratiques congolaises », a conclu Jean-Pierre-François Renaud Lacroix.

Le diplomate onusien était accompagné de Bintou Keita, patronne de MONUSCO, représentante spéciale du secrétaire général des nations unies en RDC


42 vues0 commentaire